Godard Monastero  copia.jpg

Perchè Godard?  

" Seduta in un bar Nanà è di fronte al filosofo. Ah!, dico io, e mi metto in mezzo … Ma come si fa, dice Nanà, come si fa a essere sicuri d’aver trovato la parola giusta?… Bisogna lavorare… dice il filosofo. (Di fianco al filosofo c’è uno specchio). Sì, ma di che lavoro si tratta? dico io, quand’è che uno, quand’è che una può cominciare a lavorare e smettere di fare domande?" 

(in Versante Ripido nel 2014, edito in Poetica del basso continuo - la voce, la scrittura, le immagini' Moretti&aVitali, 2015. 

rif: Questa è la mia vita, Jean Luc Godard, 1962)

 

Pourquoi Godard? 

in Versante Ripido n° 10 | 1dicembre 2014 

 

(traduz. di Maria Rosaria Lasio)

 

Assise dans un bar Nana est face au philisophe et demande : Pourquoi faut il toujours parler? Le philosophe répond. Pourquoi le philosophe répond il?... Parler est presque une résurrection par rapport à la vie en ce sens que,  lorsque nous parlons c’est une vie différente de quand  nous ne parlons pas. Ah! dis je, et je me mets au milieu. Mais comment ça se fait dit Nana, comment peut on être sûr d’avoir trouvé le mot juste?... Il faut travailler, dit le philosophe (Il y a un miroir à côté du philosophe). Oui, je réponds moi, mais de quel travail s’agit il? Quand est ce que un ou une peut commencer à travailler et cesser de poser des questions? Cela a été nécessaire, répond le philosophe. Il y a eu Kant, Hegel et la philosophie Allemande ... Ah! dis je. Et pourquoi y a t’il eu la philosophie Allemande?...Cela a été nécessaire... Ah! je réponds moi, et pourquoi cela a t’il été nécessaire? Pourquoi, dis je? Parce que personne n’écrit quand il est vraiment petit. Pourquoi petit enfant tu t’inventes les voix? Pourquoi les images?  et pourquoi la poésie? Pourquoi quand tu sors du cinéma à cinq heures de l’après midi il fait déjà nuit? Pourquoi faut il toujours rentrer à la maison? et pourquoi eux, là sur l’écran, sont ils toujours vivants pour l’éternité? Pourquoi, il y a deux mille cinq cents ans étaient ils tous aussi batailleurs? Pourquoi étaient ils aussi poétiques? Et maintenant pourquoi? Pourquoi faut il supporter tout ce monde?Et toi, pourquoi as tu toujours besoin de quelque chose? oui, comme un enfant, pourquoi te manque t’il toujours quelque chose? oui, comme un enfant, pourquoi te manque t’il toujours quelque chose? Je t’ai demandé, tu as tout pris? Et toi, oui j’ai tout pris... Un siècle, deux siècle, dix siècles...pourquoi tu me regardes comme ça? je dis. Pourquoi si nous avons tout, sommes nous aussi pauvres? Pourquoi ne trouve t’on pas le mot?